Shin Gojira

Shin Gojira

Shin Gojira, littéralement « nouveau Godzilla » est un reboot du film de monstre venant de la source, le Japon. Il serait trop facile de taper sur les incarnations américaines pour élever le film original ou celui-ci mais il est bien plus intéressant d’étudier les différences. Dans une société individualiste où il est important pour chacun de mettre en avant ses différences et ses propres points forts, il est plus facile de se reconnaître dans un héros. L’existence de ce dernier et le fait de raconter des histoires personnelles est donc naturel aux USA en général et à Hollywood en particulier. Au Japon par contre, une société plus collectiviste où le conformisme est généralement perçu positivement, le héros n’est pas indispensable. Il laisse place à plusieurs héros qui représentent toute la société. Tenter de venir à bout d’un Gojira est donc une tâche qui nécessite l’effort de tous ce qui donne plus de personnages et plus de questions sociales, politiques et scientifiques auxquelles il faut répondre. Je ne vais pas dire que cette deuxième recette donne un meilleur cinéma mais cette deuxième recette donne un meilleur cinéma. C’est une préférence personnelle et en venant sur cette page vous savez que vous allez lire des préférences personnelles. Shin Gojira c’est aussi la collaboration entre deux maîtres de l’anime: Hideaki Anno (Neon Genesis Evangelion) et Shinji Higuchi (Attack on Titan). Anno est connu pour sa capacité à produire des résultats qui ne devraient en aucun cas être atteignables avec le budget alloué. Higuchi est connu pour ses effets spéciaux et ses scènes d’action. Le rapport de force a clairement basculé du côté d’Anno car les scènes d’action et les effets spéciaux, très coûteux, sont restreints, proches du ridicule. Au profit d’une meilleure narration et d’une production globalement plus séduisante. Je ne vais pas dire que la méthode d’Anno donne un meilleur cinéma mais la méthode d’Anno donne un meilleur cinéma. Gojira a été inventé en 1954 pour être à la fois une métaphore, une conséquence et un avertissement à la soif d’armement humaine. Il a été inventé au Japon à cause de ce que le Japon avait vécu 10 ans plus tôt. Shin Gojira remet ces questions sur la table et imagine les répercussions sociopolitiques si jamais les bombes de 1945 ou le monstre de 1955 devaient réapparaître en 2017. C’est un reboot justifié et qui ne laissera personne indifférent.

Related Articles

  • Split

    Split

    Les mauvais films de M. Night Shyamalan sont très mauvais et ses meilleurs films sont largement surévalués. Quand on pense qu’il n’a jamais été si bon que ça on n’attend pas

  • آخر واحد فينا – The Last of Us

    آخر واحد فينا – The Last of Us

    The Last of Us est le premier long-métrage du cinéaste tunisien Ala Eddine Slim. C’est une succession de réalisme social et de réalisme fantastique pour raconter un récit de survie.

  • Les meilleurs films de l’année

    Les meilleurs films de l’année

    Une année particulièrement chargée en heureux et malheureux événements fait que je n’ai regardé qu’un nombre misérable de films. Je ne vais quand même pas me priver de dresser ma

  • Goksung (The Wailing)

    Goksung (The Wailing)

    Goksung c’est l’encyclopédie du paranormal en un film, une potion de sorcière qui espère que ses ambiguïtés l’amèneront au bout. Contrairement au film de Hong-jin Na, on ne va pas

Aucun commentaire

Aucun commentaire pour le moment!

Vous pouvez être le premier à en poster un

Ecrire un commentaire

Laisser un commentaire